Démocratie écornée, séance boycottée

Les six membres de notre groupe d’opposition, Alliance citoyenne écologiste et solidaire (ACES), ont décidé de boycotter la séance communautaire du 11 février 2021 en raison d’un changement d’horaire de dernière minute injustifié. Nous considérons que cette décision est inacceptable, injustifiée et illégitime et l’avons démontré dans un courrier au Président de cette assemblée.

Nous considérons donc que ce changement d’horaire n’a aucune légitimité ni justification sérieuse ; la seule certitude est qu’il va à l’encontre du bon déroulement démocratique des débats du Conseil Communautaire.‌

C’est pourquoi nous avons demandé dès le 8 février au président de la CASGBS de repenser cette décision, l’absence d’une réponse de sa part constituant un nouvel indice du peu de considération qu’il porte au débat, à la démocratie sur « son » territoire ? 

En conséquence, alors que notre groupe a toujours siégé assidûment aux Conseils Communautaires depuis le 6 juillet 2020, nous avons décidé de boycotter la séance du 11 février 2021 afin d’exprimer notre profonde contestation de ces méthodes anti-démocratiques, désinvoltes autant qu’irrespectueuses de l’opposition.

Notre groupe n’assurera donc pas sa présence à ce Conseil Communautaire, cependant nous avons néanmoins travaillé et analysé les points à l’ordre du jour, comme d’habitude. Nos questions ont été adressées au président de cette instance et nous les publierons avec le récapitulatif des intentions de votes que nous avons préparées avec les principales questions que nous aurions posées en séance.

De 2020 à 2021

En ces tout derniers jours de janvier 2021, notre groupe vous présente ses voeux de santé et de bonheur, avec l’espoir que la mobilisation actuelle contribuera à un monde solidaire et durable, l’espoir que chacune et chacun trouvera sa place et se sentira acteur de la vie de notre territoire.

C’est aussi l’occasion de dresser un premier bilan de 6 mois du mandat que vous nous avec confié lors des élections municipales :

  • nous avons constitué un groupe d’opposition pour être plus solide dans nos propositions, notre travail de décorticage des dossiers, dans notre représentation
  • nous avons présenté une candidature à la présidence de l’intercommunalité avec un vrai projet alternatif
  • nous avons systématiquement présenté des candidats dans les commissions thématiques et/ou obligatoires et y sommes donc présents. Cela nous a été refusé pour les autres commissions
  • nous avons obtenu un élargissement du champ de la commission « Environnement » aux questions sanitaires par une action très déterminée
  • nous avons eu le plaisir d’accueillir ce mois-ci dans notre groupe un 6e élu, Frédéric Faravel (Bezons) qui y amènera des idées et une représentation complémentaire et augmentera la force de notre collectif, validant ainsi la démarche que nous avons entreprise dès juillet dernier
  • nous décryptons chaque délibération de chaque conseil (soit 161 en 4 conseils) et posons des questions écrites en amont, demandons des compléments. Sur cette base, nous intervenons en conseil avec des positions argumentées, malheureusement peu suivies par un Président de séance qui préfère faire voter 61 délibérations en 1h30 que de modifier ses projets (cf. point suivant)
  • nous avons saisi le Préfet du règlement intérieur ainsi mis au vote de manière particulièrement autoritaire par le président de l’intercommunalité le 10 décembre dernier, considérant que ce règlement ne respecte pas la loi (notamment sur les droits de l’opposition !). Nous agirons ainsi, voire saisirons le tribunal, chaque fois que cela nous semblera nécessaire dans l’intérêt des citoyens tout en regrettant de nous trouver dans cette obligation car notre démarche est, par principe, constructive.

Comme en 2020, notre groupe demeurera vigilant et constructif pour notre territoire, disponible pour vos questions et ouvert à vos suggestions. Nous avons de nombreux projets pour 2021 et vous invitons à les découvrir, à les enrichir, sur ce site et sur la page fb de notre groupe.

1ère commission : aménagement… tout un programme

Première commission de la mandature « Foncier, urbanisme et aménagement » le 3 septembre avec la revue des projets.

Ce sont autant de sujets structurants pour notre territoire : quels équilibres entre nature, agriculture et développement gros projets commerciaux ? quelle vision pour les 20 prochaines années ? quelle stratégie d’acquisition foncière pour bien aménager des pôles attractifs ? quelle politique pour accueillir des entreprises et leur permettre de se développer ? quelle ambition pour les coeurs de nos villes.

Derrière des sujets techniques, c’est tout notre quotidien d’aujourd’hui et de demain dont il s’agit : si l’on raccorde l’A14 à la plaine de Montesson, par exemple (personne n’y songe… ou presque !) c’est une transformation radicale de tout le territoire et un bouleversement en termes de transport, de logement, d’écologie etc.

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter, c’est Isabelle Amaglio-Térisse qui y siège et qui pourra échanger avec vous, vous expliquer et porter votre voix si besoin.

A l’intercommunalité #CASGBS : rassemblé•e•s au sein du groupe « Alliance citoyenne écologiste et solidaire »

Nous avons constitué un groupe d’opposition motivé, solide et constructif pour les 350 000 habitants de l’intercommunalité avec un vrai projet, une vraie communauté, une vraie vision pour notre territoire : économie circulaire, plan vélo véritablement volontariste, plan sanitaire coordonné et ambitieux, nouvelle branche du tram T2, un plan climat air énergie territorial PCAET, un nouveau programme intercommunal pour le logement et l’habitat, bref des projets à la hauteur des enjeux pour notre territoire !

Avec Isabelle Amaglio-Térisse et Oumar Camara (Sartrouville), José Tomas (Chatou), François-Charles Cuisigniez (Carrières-sur-Seine), Keyne Richard (Saint-Germain-en-Laye) et Frédéric Faravel (Bezons).

Ensemble nous avons ainsi présenté un candidat à l’élection du président de la #CASGBS. José Tomas ainsi totalisé 12,8% des voix face à Pierre Fond (majorité, Président sortant, maire de Sartrouville et 1er VP du conseil départemental).

Demain soir, pour la première réunion du conseil communautaire installé, nous poursuivrons avec des propositions, des questions et des candidatures aux commissions thématiques, aux syndicats etc.

Comme pour le mandat municipal, nous vous solliciterons, vous écouterons, vous informerons et vous rendrons compte.