Expression des élus d’opposition : ça bouge depuis que nous sommes allés au tribunal mais pas assez !

En décembre dernier, nous nous sommes opposés au vote d’un règlement intérieur restreignant considérablement notre expression, considérant qu’il ne respectait pas même le minimum légal. Nous avons déposé des amendements et proposé d’autres options de manière constructive. A cela s’ajoute le fait que nous demandions déjà depuis juillet la mise à disposition d’un local pour pouvoir nous réunir (comme le prévoit la loi également)

Face à l’attitude très fermée, voire hostile, en séance du Pt de l’intercommunalité, nous avons été contraints de saisir le Préfet puis le tribunal pour pouvoir accéder à un local, publier des tribunes (notamment) sur le site internet de l’intercommunalité et sur sa page facebook

Il a fallu en arriver là pour qu’une première réponse, partielle, nous soit enfin apportée mardi dernier :

  • oui à un local (nous avons enclenché la demande opérationnelle depuis),
  • oui pour une tribune sur un nouveau site internet de l’intercommunalité à compter de septembre (à voir donc)
  • non à une tribune périodique sur facebook.

Nous avons choisi d’informer tout le conseil communautaire par une déclaration formelle pour conclure en indiquant que nous poursuivrions notre action jusqu’à ce que que le minimum légal soit respecté. Le Pt souhaite aller au Conseil d’Etat.

Au-delà d’une expression bridée, c’est pour nous une question de principe et de démocratie.

Pour tout comprendre et suivre, c’est ici en vidéo, puis un petit visuel de synthèse et notre déclaration en séance juste en-dessous :

https://fb.watch/v/1cXApBMdM/